Chti Lanka #6 Dix choses étonnantes au Sri Lanka

Ca y est, ca fait déjà plus de deux mois que je suis au Sri Lanka, l’île de Ceylan, à la pointe Sud de l’Inde. Le temps pour moi de dresser un mini bilan de mon expérience à travers 10 points qui m’ont surpris ici:

  1. La facilité de se déplacer: Ca a beau être très long (il faut compter 40 km/heure avec de la chance), j’ai quand même réussi à trouver un bus qui part de la rue en bas de chez moi et qui fait la moitié du pays. Le tout pour à peine plus cher qu’un ticket de métro à Lille … Le train est très abordable, encore une autre raison qui me pousse à voyager chaque week-end !

2. Les Sri Lankais ne savent pas forcément bien nager, plutôt étonnant étant donné que l’on se trouve sur une île, non ? J’ai surtout en tête une partie de waterpolo dans un hôtel où les équipes étaient faites en fonction du nombre de nageurs dans chaque.

3. La mousson est plutôt discrète. Peut être je ai-je raté la grosse période, mais je n’ai pas encore vu de grande drache régulière et soudaine comme je m’y attendais avant de venir. Il y a eu quelques épisodes de pluie diluviennes, mais rien de très impressionnant et je suis assez déçu jusqu’à présent. J’ai hâte de rentrer chez moi trempé après avoir dansé sous la pluie alors que je me baladais tranquillement dans la rue !

4. Colombo n’est pas la ville de l’ambiance: Cela a beau être la plus grande ville du pays, on retrouve difficilement un endroit bondé en semaine. Les rues sont souvent désertes après 20h et les restaurants ne sont pas très fréquentés le soir, mis à part les endroits qui servent des khottus, la nourriture locale. Il est possible que mon avis soit faussé et je ne connaisse pas encore les bonnes adresses, mais une chose est sure, Almaty, Barcelone, Lille, Reykjavik, ca bouge davantage !

5. La censure: Après avoir affronté le Kazakhstan et la censure digne d’une ancienne dictature soviétique, je pensais avoir tout vu … mais apprendre que Suicide Squad est interdit de diffusion pour cause de violence, ou bien certains jeux vidéos comme Pokémon Go bannis, je reste sceptique sur la liberté d’expression. Vive l’internet et les médias libres !

6. La positive attitude: J’ai eu beau chercher ces deux derniers mois, je n’ai vu encore personne d’énervé ici. Ni mes collègues, ni les soldats qui nous ont secouru en montagne, ni la moindre personne dans la rue. Tout le monde est calme et serein, je me fonds donc tranquillement dans le décor et garde mon zen en toute circonstance. Vous ne verrez jamais personne crier ni s’agiter, tout se fait dans le calme, très reposant et agréable.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

7. Le thé est principalement exporté: Grand amateur de chaï, je m’attendais à en boire encore plus qu’au Kazakhstan, mais non, ici c’est principalement pour l’image. Même si j’ai beaucoup apprécié les plantations de thé et la visite d’une usine de thé, je regrette que cela ne soit pas plus présent au quotidien. Les Sri Lankais n’en boivent pas réellement, au final, cela sert principalement à l’industrie du tourisme qui joue dessus, tout le bon thé est exporté ailleurs !

8. Le service à la personne: Il peut paraître très faible au premier abord, mais je réalise petit à petit à quel point les Sri Lankais ont le sens du détail. Au final, on se concentre juste sur des éléments différents en fonction de sa culture, mais se faire réveiller à 3h du matin par l’assistant du chauffeur de bus car on est arrivé dans le village où j’ai demandé à être déposé 5h auparavant, n’est ce pas génial ? Pareil lorsqu’ils touchent l’argent, toujours avec le bras droit tendu et la main gauche à la jonction de l’avant bras, pour marquer le respect.

9. Passe à ton voisin: lorsque le bus est bondé (soit 75% du temps selon mon expérience), les gens se passent leurs sacs des uns aux autres. On se retrouve donc avec le sac de la personne derrière nous sur nos genoux, assez déroutant la première fois, on s’habitue très vite !

10. Le cricket est une expérience à part entière: Une partie de cricket peut durer des jours d’affilé. Après avoir vu un film bollywoodien (le thème de mon prochain article 😉 ), j’ai réalisé à quel point le cricket était important dans la culture Sri Lankaise. Même si le sport national reste le volley, le cricket a une place prépondérante et ne comptez pas sur moi pour vous expliquer les règles, je n’ai pas encore tout compris ! Quoiqu’il en soit, une partie dure très très très longtemps et il faut s’armer de patience pour aller voir un match,  on verra si je tenterai l’expérience !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s