Islande

Bonjour à tous je m’appelle Camille Thiébaut, promo IÉSEG 2013. Je suis actuellement expatriée en Islande, voici mon guide d’expat’ sur ce pays magnifique.

Ce qui change par rapport à la France

  • Le dépaysement total
  • Des paysages à couper le souffle, métamorphosés au gré des saisons
  • Un rythme de vie qui privilégie les loisirs et la vie personnelle
  • La nourriture
  • La météo
  • Les phénomènes des latitudes nordiques (aurores boréales, nuit dominante en hiver, soleil de minuit en juin)
  • Le coût de la vie

imagecamille1

 

  • Cliché complétement faux

Entendu lors de mon choix à l’amphi de départ en 2010:

« L’Islande?! Mais pourquoi l’Islande? C’est le Pôle Nord!! Il n’y a personne là-bas, et puis il n’y a rien à faire?! »

FAUX! Cela remonte à il y a 6 ans et je suis toujours aussi folle de ce pays, où j’ai réalisé ma 3ème année, mes stages de césure, mon projet Consulting, mon stage de fin d’études, et où je travaille depuis dans le marketing touristique!

Alors si, il y a des gens là-bas, très chaleureux, et il y a toujours des endroits à explorer, des activités à découvrir et de belles rencontres à faire!

imagecamille2

 

  • Tenues à prévoir

Il faut s’équiper en conséquence pour l’hiver, où les températures peuvent descendre jusque -15° (les fjords et les hauts plateaux se réservent la plupart du temps les -25°). Si le Nord, où je suis, est très neigeux, Reykjavik est connue pour être une ville assez pluvieuse.

En été, les températures tournent autour de 15°, mais le soleil est plus fort et présent toute la journée, donnant vraiment un sentiment d’été (si, si, je vous assure!).

Ne pas oublier le maillot de bain pour les sources chaudes! Et de bonnes chaussures de randonnée pour vagabonder un peu partout!

imagecamille3

  • Quelques conseils sur la langue locale

On se plonge à 200% dans l’apprentissage de l’islandais ou l’on ne s’y plonge pas du tout! Il faut beaucoup de motivation et de persévérance pour observer des progrès! C’est une langue aux racines germaniques, qui comprend des lettres que nous n’avons pas (ð, þ, et beaucoup d’autres!), qui au contraire n’utilise pas certaines des nôtres (oubliés les c,q,w,z) et qui offre de gros challenges au niveau de la prononciation.

S’il n’est pas indispensable de parler la langue pour se faire comprendre dans le pays – la population parlant anglais dès le plus jeune âge – on n’est plus considéré comme étranger seulement le jour où l’on maîtrise la langue.

  • Compte en banque

On ne va pas se mentir, l’Islande n’est pas un pays « cheap », c’est même une destination qui revient cher en tant que touriste entre les logements, la location de voiture, l’essence, la nourriture…

En tant que résident, on apprend à équilibrer ses dépenses en se calquant sur les islandais, en allant faire ses courses là plutôt que là, en adoptant un régime alimentaire plus axé poisson/mouton, en se renseignant sur les aides existantes au niveau local (CAF, sécurité sociale, etc.) et en cherchant les meilleurs plans logement. La vie est en général 1/3 plus chère qu’en France, ce qui se ressent surtout sur les produits d’importation comme la viande, les fruits/légumes, les cosmétiques. Mais les salaires suivent et certains autres frais sont ici limités (bancaires, téléphoniques), ce qui permet de s’y retrouver.

Aussi, il y a une énorme différence entre la capitale Reykjavik et le reste du pays, pour ce qui est des loyers.

  • Téléphone

On trouve plusieurs opérateurs téléphoniques sur le marché: Vodafone, Nova, Siminn. Je suis restée fidèle à Nova, l’opérateur chouchou des étudiants Erasmus qui débarquent à Reykjavik. Peu de frais, et appels illimités entre Nova, ça le fait!

imagecamille4

  • Banques / Assurances

Il vaut la peine d’ouvrir un compte bancaire dès son arrivée en Islande, pour éviter les taxes internationales : Landsbankinn et Arion Banki sont les deux banques leaders qui offrent des ouvertures de compte gratuites. Bon à savoir aussi, tout en Islande se règle généralement par carte et non par cash, même son café du matin.

Pour un séjour temporaire, la CEAM (carte européenne d’assurance maladie) permet d’obtenir un remboursement des frais de santé en Islande. Il suffit de présenter la CEAM et une pièce d’identité lors de la consultation ou en pharmacie. Prévoir cependant un temps d’attente avant le remboursement du côté français.

Pour un séjour plus long, comme l’expatriation, la CFE (caisse des français de l’étranger) permet de bénéficier du régime de l’assurance maladie française.

  • Voyages recommandés

Le tour de la Ring Road me paraît incontournable au moins une fois afin d’avoir un aperçu de la diversité des paysages! Ce tour permet de voir des déserts de sable noir, des cascades, des volcans, des sources chaudes, des glaciers, des lagons glaciaires, des rennes, des zones géothermales, un geyser, la faille entre plaques américaine et européenne, des fjords découpés comme de la dentelle… Mais chaque région en elle-même vaut la peine de s’attarder quelques jours (voire semaines selon moi)! Les fjords de l’Ouest, le trek du Laugavegur entre Landmannalagar et Þórsmörk, la péninsule de Snæfellsnes sont à ne pas manquer 😉 

  • Tes bonnes adresses ?

Je préfère nettement les endroits non touristiques, notamment les sources chaudes secrètes, les spots oubliés… Mon fiancé et moi partageons régulièrement nos photos sur Instagram (@wesetthesails). N’hésitez pas à nous contacter pour des recommandations moins traditionnelles !

imagecamille5

Bon voyage en Islande !!!!!!

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s