Mon année à l’Universidad Andrés Bello au Chili

Hola todos, moi c’est Jérémy, je suis parti actuellement en M1 à Paris. En 3A, je suis parti en échange à Santiago de Chile

Chile 1

J’ai souhaité partir au Chili pour plusieurs raisons.
Je voulais déjà parler absolument espagnol pendant mon échange. Je me disais « Quitte à avoir appris l’espagnol depuis la 4°, autant être capable de bien parler ! »
Ensuite, je cherchais un pays dans lequel je ne serais probablement jamais allé si je n’avais pas eu l’opportunité de l’échange. C’était pour moi l’occasion ou jamais de découvrir un pays que je ne connaissais pas du tout.
Enfin, j’avais envie d’en savoir plus sur ce pays d’Amérique du Sud plutôt méconnu en comparaison des monstres touristiques du continent.
La diversité des paysages au Chili et la singularité géographique du pays m’ont vraiment « tapé dans l’œil » et ont grandement déterminé mon choix pour cette bande de terre prisonnière entre l’Océan Pacifique et les Andes.

 

Le visa est relativement facile à obtenir et coûte 120€ (de mémoire). Le plus long à obtenir est la lettre d’acceptation de l’université. Je l’avais reçu très tard, début mai je crois. Donc pas de panique si elle n’est pas disponible tout de suite ! Préparez le reste des papiers en attendant.
Pas de vaccin nécessaire pour le Chili. Je vous conseille en revanche de bien vous faire les vaccins de fièvre jaune et d’hépatite A si vous souhaitez voyager dans des zones plus reculées du continent ou en Amazonie.

Chile 2

Pour les premiers jours, je logeais dans l’auberge de jeunesse Hostal Providencia avec d’autres IÉSEG, nous visitions la ville de Santiago et cherchions un logement en même temps. En arrivant mi-juillet vous arriverez au cœur de l’hiver à Santiago (temps assez gris, pollué) juste après avoir quitté l’été français. Donc préparez-vous psychologiquement !

Concernant le logement, il y a plusieurs sites comme compartodepto qui permettent de trouver un logement facilement ou bien certains groupes Facebook (Room mate & Flat finder Chile). Certaines annonces ne sont également pas publiées. N’hésitez pas à demander au proprio qui vous fait visiter une maison de vous donner le contact de ses amis qui louent aussi des maisons. Ils se connaissent tous !
Concentrez-vous sur les maisons et évitez les appartements. Ils sont certes un peu plus modernes, mais vous perdez la grande majorité de l’expérience qui vient de l’échange avec vos colocs. J’ai vécu dans 2 maisons différentes de 16 et 18 personnes et c’était absolument génial, même pour quelqu’un comme moi qui n’avait jamais vécu en coloc avant le Chili !

La vie est moins chère qu’en France, mais reste élevée pour l’Amérique latine. Mon loyer était de 320€ – 350€. Ensuite vous pouvez trouver de très bons produits en allant au marché (je vous conseille la Vega Central) pour vraiment pas cher ! En saison, vous trouvez le kilo de fraise à 0,70€ par exemple. Les supermarchés sont très bien aussi. Les sorties sont vraiment très abordables, quasi tout le temps gratuit pour les filles en boite de nuit. Pour les mecs, trouvez un proprio qui connait les patrons des discos et vous passerez sans soucis et pour 0.

Chile 3

L’université est grande et se décompose en 5 campus dans Santiago ainsi que des antennes à Valparaiso et Concepcion. Comme la majorité des universités au Chili, il est possible de suivre tous types de carrières au sein de l’institution : Ingénieur, informatique, droit, médecin, gastronomie…. En venant de l’IESEG, et donc en cursus commercial, vous aurez en majorité vos cours dans le campus de Los Leones. Il est cependant possible de choisir des cours dans les autres campus. Ils présentent tous un avantage. Le site de Casona Las Condes est situé à la sortie est de la ville et se trouve au pied des montagnes. Ce campus est le plus grand : 6-7 bâtiments de la taille du nouveau bâtiment parisien, grand gymnase, 3-4 terrains de sport. Le site de Bellavista est très central dans la ville. Le site de Républica est très proche du centre-ville et se trouve dans un quartier relativement universitaire.

Vous découvrez que dans ce pays, on parle Chilien et pas espagnol. Maîtrisez rapidement quelques bases de chilenismos et tout se passera bien.
Vous pouvez aller à la plage en 1:30 depuis Santiago. Vous êtes à 2:00 des stations de ski. Vous pouvez aller au nord dans le désert le plus aride du monde ou au sud pour découvrir la région de lacs ou en encore la Patagonie ! Certaines régions du Chili sont encore assez inexplorées (Aysen) et sont absolument fabuleuses.

Dès la fin de mon premier semestre le 23 novembre (oui vous avez bien lu), je suis parti avec 6 amis pour 10 jours dans l’extrême Sud du continent direction Punta Arenas en avion et le fameux trek W dans le parc Torres del Paine. Au programme : 5 jours de trek, plus de 110km marchés, 3 levers de soleil à 5:20AM et 4 nuits difficiles dans la tente au milieu du parc. Alors oui, c’était assez difficile physiquement (vives les nouvelles chaussures de rando qui filent des ampoules dès le premier jour) ; mais clairement c’est là-bas que j’ai vu les plus beaux paysages de ma vie. Des montagnes en pics s’élèvent au-dessus d’un lac bleu turquoise à côté d’un glacier. Nous transportions dans notre sac de 13kg tout ce dont nous avions besoin pour survivre pendant 5 jours : tentes, nourriture, habits. Et non, il ne fait pas tout le temps froid ou un temps très pluvieux en Patagonie, nous marchions la plupart du temps en short et t-shirt.
Chile 4

Alors, prenez votre courage à deux mains, votre billet d’avion dans l’autre et allez-y !

Mes bonnes adresses ?

  • Hostal Providencia : auberge de jeunesse à Santiago vers Baquedano

    • Des quartiers sympas sont : Plaza Italia, Lastarria, Bellavista, Barrio Brasil, Plaza de Armas …Providencia et Las Condes en général.

    • Aller aux différents cerros de Santiago pour avoir une belle vue de la capitale : le Cerro San Cristobal, Cerro Santa Lucia et Cerro Manquehue. Le parc Aguas de Ramon est également très beau. Si vous louez une voiture à la journée, allez jusqu’à Embalse del Yeso dans le Cajon del Maipo.

    • Mito Urbano ou Micro club pour sortir en boite et Miercoles po ( soirées organisées chaque mercredi pour les étudiants étrangers dans une boite différente).

    • Sushis a la Romana : Un sushi à volonté dans Bellavista pour l’équivalent de 7€

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s