Mon échange à Ateneo de Manila University

Bonjour à tous, je m’appelle Evariste, je suis en 1er semestre de Master, sur le campus lillois, et j’ai choisi de partir aux Philippines pendant 1 an pour mon échange de 3A. Je suis parti à Ateneo de Manila University. Avant cela, j’ai fait partie de la J.E et de REC.

J’avais très envie de visiter l’Asie Pacifique et de partir à l’aventure! Les Philippines ont énormément à offrir, pour tous les amoureux de voyage. Des îles, des reliefs, des jungles, et les plages de sable fin vous permettent de vivre des trips uniques avec un budget très léger. La capitale, Manille, est une ville grouillante et très active, des quartiers nightlife de Makati/BGC aux Malls gigantesques de l’hypercentre.

D’autre part, les compagnies aériennes low-cost (AirAsia, Cebu) vous permettront de voyager à des prix indétrônables (40€ A/R pour Hong Kong, 150€ A/R pour la Corée) et de passer de superbes vacances. Idéal pour ceux qui, comme moi, ne veulent pas se restreindre qu’à une seule destination. En parlant d’argent, le taux de change, bien que fluctuant, permet à un étudiant de vivre largement au dessus de ses moyens… voire dans le luxe total.


Raison finale, les Philippins, selon leur niveau d’éducation, parlent tous plus ou moins un anglais irréprochable et sont un peuple très accueillant. Que des bonnes raisons de partir donc!

VISA : un conseil, s’y prendre à l’avance! Vous n’aurez pas de visa étudiant mais bien un visa touriste. Vous avez alors le choix entre un visa simple/double entrée: privilégiez le double. Celui-ci vous permettra de renouveler votre séjour tous les 60 jours en sortant du territoire (contre 30 jours avec un visa simple). Une autre solution est de payer l’extension de visa au Bureau des Relations Internationales (OIR) de l’université.
Pour éviter les files d’attentes interminables de l’ambassade de Paris, privilégiez le consulat de Lille. La consule est une personne efficace et vous pourrez effectuer la démarche complète par correspondance.

VACCINS: le mieux est de consulter votre médecin traitant pour des renouvellements ou des vaccins supplémentaires. Tant que vous ne crapahutez pas dans la jungle, vous ne devriez pas avoir besoin de trop de piqûres. Beaucoup de sites sur Internet recommanderont des vaccins un peu exotiques, mais ne vous faites pas de mauvais sangs.

CHECK UP MEDICAL: passez chez votre médecin avant de partir pour lui poser des questions. Sinon, agrémentez bien votre trousse médicale car les Philippines n’offrent que des médicaments génériques, souvent moins efficaces que nos Doliprane. Sinon, quelques notes:

– Paludisme : les médicaments contre le paludisme ne sont qu’un traitement. Il est inutile si vous oubliez de le prendre régulièrement et ne garantit pas que vous ne serez pas malade. A ma connaissance, personne ne l’a jamais attrapé parmi les étudiants en échange.

– Diahrrée: en fonction de votre estomac, attendez vous à quelques accidents dès les premiers jours. Après 2 semaines, ça devrait passer. Hydratez vous régulièrement et évitez les aliments que vous n’avez pas l’habitude de manger (plats épicés, balut, etc.).

– Préservatifs: prenez les vôtres. Les acheter sur place vous expose à certains risques pour la taille. En effet, les préservatifs philippins, bien que moins chers, sont à taille unique, ce qui peut poser problème dans les situations d’urgence.

Pour les filles: faites des provisions de trucs de filles. (pilule, tampons, etc.)

Pour votre arrivée à Manille, l’université vous commande un taxi à prix fixe. Prenez ce taxi pour éviter les arnaques dès le premier jour.

Pour les premiers jours, l’association ASEC (équivalent Club Inter), assistée par l’OIR (Bureau des Relations Internationales) organise quelques événements pour les étudiants exchanges afin qu’ils se rencontrent et se familiarisent avec leur environnement. En dehors de ces évènements propres à l’université, quelques soirées auront lieu dans les lieux « typiques »: le bar Walrus, la DTH et autres places fortes d’Ateneo.
Les premiers jours sont un peu difficiles au niveau de l’acclimatation. Si vous n’avez pas l’habitude des pays chauds et humides, vous risquez de  transpirer beaucoup et d’avoir quelques soucis de sommeil. Comme mentionné précédemment, évitez les plats trop exotiques pour garder votre estomac en place.

Il est très facile de prendre ses marques dans le quartier de Katipunan, qui a tout ce qu’on peut demander à portée (supermarché, restaurants, etc.). Vous ne risquez donc pas d’être trop perdu!

Pour le logement, il existe beaucoup de solutions. Evitez de prendre un dortoir à l’université; bien que cette option soit peu chère, elle vous impose beaucoup de restrictions peu agréables en échange.

Et de toute façon, le niveau très bas des loyers (min. 150€, max 300€) vous permet de vous offrir un peu plus de luxe qu’en France.

Traditionnellement, les IÉSEG vont souvent à la DTH (Dream Team House) ou à la White House, des maisons louées par des particuliers aux étudiants en échange. Ces colocations sont idéales pour avoir une bonne ambiance et rencontrer du beau monde.

La deuxième solution la plus commune, les résidences étudiantes (Berkeley, Blue Residences…) sont nombreuses et offrent des prestations de qualité (piscine, air conditionné…). Elles sont un peu plus chères que les autres options. Enfin, il existe une tonne d’autres alternatives comme vivre chez l’habitant (attention aux contrats-arnaques), prendre son appartement, se faire loger par une famille…

Pour l’université, Ateneo de Manila University, avec ses 20.000 étudiants, offre un gigantesque campus à l’américaine, de l’école primaire au cycle universitaire.

Les locaux s’étalent sur une surface de plusieurs hectares, il est donc facile de se perdre les premiers jours. Les locaux sont assez simples (certains ne disposent pas de la climatisation, hélas), mais les professeurs sont intéressants pour la majorité et dispensent des cours de qualité.

Pour les repas, l’université offre plusieurs alternatives:


La cafétéria JSEC, où les étudiants vous régalent avec leurs stands, pour un prix supérieur à la moyenne mais offrant rapidité et proximité aux salles.
La cantine de Gonzaga Hall, en intérieur, offrant plus de place et de choix des plats, avec des stands variés, allant du KFC au smoothie bio.
Enfin, quelques cafés/restaurants ici et là vendent des snacks sur différents endroits du campus.

En dehors des salles de cours, le campus dispose de nombreuses infrastructures de travail (bibliothèque universitaire avec salles informatiques) et sportives (terrains louables, piscine olympique, etc.). De nombreux cours de sports sont offerts pour un abonnement en général accessible. (ex: un semestre de boxe pour 20€) Sur l’université, environ 80 étudiants en échange/semestre. 6 étudiants de l’IÉSEG cette année là (3*2A + 3*3A, pas de Masters)

Le Club Inter local, l’ASEC (Ateneo Student Exchange Council) accueille les étudiants en échange, gère le système des buddies et organise de nombreux évènements au cours de l’année (repas, soirées, karaokés..).

Beaucoup de leurs membres sont « anciens » et cumulent plusieurs années dans l’association: les exchanges bénéficient donc d’un excellent accueil et de buddies disponibles et intéressés pour la majorité.

Ce diaporama nécessite JavaScript.



Les membres de l’ASEC sont très ouverts et ont, contrairement aux autres étudiants d’Ateneo, l’habitude d’interagir avec des étudiants de culture européenne. Ce paramètre peut paraître anodin mais facilite grandement la vie lors des premiers jours, quand vous ne connaissez pas encore bien les coutumes locales.

Les évènements organisés par l’ASEC sont nombreux et proposent de nombreuses activités. Leurs soirées sont de bonne qualité (grandes salles, OB, tarifs préférentiels) et ont lieu tous les mois. Mention particulière à Mayhem (Halloween)! Pour les activités de jour, elles proposent une bonne ambiance (jeux, buffets multiculturels…) et permettent de rencontrer du beau monde en début de semestre.

Au quotidien, le quartier de Katipunan est « construit autour » de l’université Ateneo. Il propose donc beaucoup d’activités en complément du campus. En revanche, il est plus intéressant pour un étudiant voulant profiter de Manille de traîner dans des quartiers plus divertissants comme Eastwood, Makati ou dans l’hypercentre.

Pour faire du sport, comme expliqué précédemment, le campus d’Ateneo propose de nombreuses activités (arts martiaux, sports collectifs ou individuels), et ses infrastructures sont souvent libres et relativement bien entretenues (terrains extérieurs comme intérieurs, piscine…). Certains sports demanderont une participation financière pour s’inscrire aux cours. Pour les salles de sport, vous en trouverez une sur le campus et deux autres dans le quartier, à des prix différents pour des prestations différentes.

Les activités plus culturelles se situent souvent dans les Malls; ces gigantesques centres commerciaux façon US contiennent cinémas, bowlings, salles de concerts et évidemment, des magasins. Pour les chineurs, de nombreuses friperies pourront être trouvées autour d’Ayala ou dans Divisoria.

Le soir, vous pourrez vous aventurer dans les quelques bars de Katipunan, mais c’est dans Makati et à Fort Bonifacio que vous trouverez les clubs de la ville, et il y en a pour tous les goûts. Du Palace Pool Club au Black Market, il n’y a que quelques minutes en taxi: n’oubliez pas cependant de garder un ID sur vous sous peine de ne pas pouvoir rentrer dans certaines soirées.

Evidemment, le week-end se réserve plus à des voyages: évitez de rester à Manille pour profiter le plus possible de votre échange! Grâce aux bus de Cubao, vous pouvez aller à la plage en 2-3h pour 5-6€, pour des sorties surf à Zambales ou détente à Batangas. Ces destinations se prêtent très bien à un daytrip, mais pour rester plus longtemps, vous pouvez partir à l’aventure à Baler, conquérir le Pinatubo… A vous de trouver votre objectif du weekend!

Le coût de la vie permet à un étudiant de vivre bien au-dessus de ses moyens. Le taux peso philippin/euro oscille entre les 45PHP/1€ et 50PHP/1€. Pour vous donner une échelle de grandeur:

Un paquet de cigarettes = 50-70 PHP
Une bière en supermarché (33 cl) = 20-30 PHP
Un Menu McDo = 120-300 PHP
Un plat sur le campus (viande+riz) = 100-150 PHP
Un trajet en taxi de 20 mn = 150-200 PHP
300g de viande (en supermarché) = 200 PHP
Un bol de riz = 10-20 PHP
Une bière dans un bar/club = 40-50 PHP

Pour d’autres indices: https://www.numbeo.com/cost-of-living/country_result.jsp?country=Philippines

Dans tous les cas, avoir 300€/mois hors loyer vous permet de vivre très bien et de voyager tous les week-ends, tant que vous n’abusez pas des cocktails…

A l’international, mes deux destinations préférées furent le Japon et la Corée. Ce sont deux pays avec un patrimoine culturel unique, qui offrent des cadres totalement différents des autres pays d’Asie de l’Est.

Ce diaporama nécessite JavaScript.



Dans les Philippines, un de mes voyages préférés fut sur l’archipel de Palawan, le plus beau du monde selon Condé Nast! Entre le Nouvel An sur les plages magnifiques et le island-hopping dans les îles autour d’El Nido, ce fut un trip fantastique malgré les quelques galères. Pour éviter d’avoir les mêmes soucis que nous, pensez à retirer de l’argent à Puerto Princesa pour avoir une réserve confortable, car passée cette ville, les ATM n’acceptent plus les CB françaises!

Ce qui m’a le plus plu, c’est de pouvoir rayer toute ma bucketlist en un an.

Les Philippines offrent tellement de choses à faire qu’on ne peut que se demander si on aura le temps de tout faire. Et pourtant, l’avantage de cette année d’échange, c’est que vous aurez du temps et de l’énergie, et il faut absolument en profiter. Les Philippines sont le pire pays du monde pour rester chez soi, puisque la connexion Internet est lente et qu’il fait trop chaud. Et c’est une bonne chose, puisque vous aurez tout le temps de faire la sieste quand il pleuvra à Lille (ou à Paris, d’ailleurs).

Mes conseils les plus essentiels:

Partez 1 an ! Un semestre c’est trop court pour profiter à fond des Philippines et de l’Asie en général, et ça vous forcera à faire votre bucket list en vitesse.

Ne prenez que le strict minimum de vêtements chauds, ils ne vous serviront que peu, ou pas du tout. De toute façon, s’il vous manque quelque chose, vous pourrez l’acheter sur place à un prix divisé par dix.

Si vous vous savez peu résistant à la chaleur, préférez un logement avec air conditionné. Se réveiller dans votre propre sueur, à moitié sourd à cause du ventilateur laissé à fond toute la nuit, c’est toujours un peu rageant.

Sous l’administration de Duterte, c’est une évidence, mais évitez les substances illicites. Européen ou pas, la loi c’est la loi, et le dernier étranger qui a voulu s’y mesurer a fini par manger son propre mégot.

Soyez organisé. Même si la culture philippine vous permettra toujours de réserver au dernier moment ou de vous sortir d’une situation épineuse avec quelques pesos, les galères arrivent toujours moins si vous prévoyez à l’avance.

BONUS: Les Philippines, c’est l’occasion de faire ce que vous ne faites pas en France, alors profitez-en ! Faites de l’humanitaire, participez à des évènements, essayez de nouveaux sports, et surtout, faites le plus possible de rencontres pour en découvrir le plus possible.

Je n’ai pas vraiment de funny fact supérieur aux autres, donc je préfère vous en partager quelques-uns qu’il est bon de connaître:

1) Aux Philippines, les décorations de Noël, ça commence dès Octobre.

2) Une fois par an, c’est la saison des amours pour les cafards. En ce jour béni, vous en verrez partout, grouillants et volants.

3) Un petit plat idéal en retour de soirée? Le balut, cet oeuf fécondé qui figure au patrimoine de la street food philippine.

4) Pratiquement TOUS les établissements de restauration livrent à domicile. Même Burger King.

5) Des spaghettis au McDo? Oui, répondent les Philippins.


6) Les laveries s’occupent de laver, sécher, repasser et plier vos vêtements pour 30P/kg. Mais tels des Pokémons, ils en échangent quelques-uns avec ceux des autres clients…

7) Le métro aux heures de pointe, c’est pire que tout ce que vous avez jamais vu. Une fois, j’ai vu des types arracher un bout du plafond en essayant de s’accrocher à quelque chose.

8) Certains Philippins ont une certaine rancoeur envers les Américains, et on vous demandera souvent d’où vous venez: ce n’est pas un piège, profitez-en pour faire croire que vous vous y connaissez en vin!

9) Aux Philippines (et en Asie en général), il est parfaitement normal que votre avion aie 4 heures de retard, s’il n’est pas tout simplement annulé. Bonne chance.

10) Enfin, le Ringside évoqué précédemment ravira les fans de combats de nains. Les combats de coqs sont aussi fréquents en province et ouverts à tous, et on parlerait même de combats de chevaux, qui se font rares…

Je pense que les Philippines sont le seul pays pouvant vous offrir autant d’expériences différentes.

La nature y est préservée grâce à la conscience collective, contrairement à des pays comme la Thaïlande, ce qui vous permettra de vivre une vraie aventure dans des paysages paradisiaques (qui sont mieux que sur les cartes postales). Des randonnées, de la plongée, du surf, tout est possible, sauf le ski! Les Philippines ont cet attrait des pays du monde encore peu « industrialisés », avec des îles encore vierges de présence humaine.


Ensuite, c’est l’expérience humaine. Oubliez le Français un peu râleur, le Philippin est accueillant et généreux, et vous ferez plus de rencontres que nulle part ailleurs juste en sortant de chez vous. Le fait de donner et de partager est inhérent à la culture pinoy, que vous soyez un étranger ou non.

Et enfin, il y a peu de pays où vous pourrez faire autant avec si peu. Voyager, séjourner, manger ne coûtent rien en comparaison des prix français, et le backpacking devient un plaisir quand vous ne paniquez pas à l’idée de finir le mois à manger du riz à l’eau. Attention cependant,vous risquez de devenir radin!

Voici mes bonnes adresses

Pour boire un p’tit coup:

1 – Le Walrus: bar officiel de l’université, bonne ambiance et forte fréquentation dès le début d’après-midi jusqu’à la fermeture. Des prix très attractifs et un personnel sympathique. /!\ peut fermer sans prévenir.

2 – Eastwood: rendez vous dans ce quartier branché de Manille pour trouver des bars par dizaines avec un choix de boisson plus conséquent (shots de Jaeger à 1€, etc.).

3 – Quezon City: dans le district de QC, vous trouverez de nombreux bars proposant des petites activités (Beer Pong pour 5€) ou des atmosphères (Cat Café, bar en forme de jeepney..).


4 – Makati: je vous recommande tout particulièrement le Z Hostel, rooftop très animé avec paiement par puce, des prix corrects et de bonnes soirées pour tous les genres musicaux. Sinon, les plus aventuriers iront visiter le Ringside, le fameux bar aux combats de boxe entre nains..

Pour manger: (en dehors d’Ateneo)

1 – A Katipunan:

a) Chicken Bacalod: Poulet épicé + Riz illimité pour 3€. Record de bols de riz engloutis: 10 bols
b) Katsu Café: Plateau Katsuredon japonais + Riz et soupe miso illimité pour 5-6€. Très détente et service impeccable.
c) Go!Salads: Smoothies et salades healthy, des ingrédients frais pour entre 3 et 4€.
Note: Sur Esteban Abada Street, les petits restaurants cheap grouillent, proposant des plats filipinos, chinois ou japonais.

2 – En dehors de Katipunan

a) Dans un Mall: aventurez-vous dans les food courts pour des plats chinois/filipino (siao mai, dumplings, sisig) sur les stands ou dans des restaurants pour jamais plus de 4€.

b) … soyez créatifs pour le reste!

Pour aller danser:
Le Palace: très huppé et avec beaucoup de personnes qui sont là pour Instagram plutôt que pour se déhancher, le Palace se divise entre le Pool Club (et sa piscine géante) et le Valkyrie, où les tables occupent plus d’espace que le dancefloor. Dans un petit coin, vous trouverez le Revel, très exclusif et surtout réservé aux petits vieux. Son petit + : certaines soirées proposent des Open Bar à des prix très concurrentiels. Assez proche du Gramercy pour l’ambiance. Surtout, évitez de venir en tongs/shorts sous peine d’être refoulé à l’entrée (cela vaut pour beaucoup de clubs mais encore plus pour celui-ci).


Le Black Market: une boîte souvent difficile à trouver pour les taxis, perdue dans Makati, mais très populaire pour ses sets et son ambiance bien particulière. Le BM propose des évènements réguliers, des Beer Pongs et des soirées à thème. N’hésitez pas à jeter un oeil au Mao’s Den, à l’étage!

Le TIME: club un peu glauque au premier abord, mais proposant de la techno toute la soirée et jusqu’à midi pratiquement toute la semaine.

Pour faire des emplettes:

Ayala: dans la friperie sous l’arrêt de LRT, vous trouverez une friperie où tout coûte entre 1 et 3€. Idéal pour les chineurs ou pour préparer une soirée à thème.

Mall of Asia: le plus grand Mall d’Asie (du moins, à l’époque), proposant de nombreuses choses à faire: ciné, concerts, bowling, spectacles (comme le festival international de feux d’artifices en 2016)… Plus qu’un centre commercial, c’est une petite ville dédiée au consumérisme à 30 min en métro depuis Katipunan.

Greenhills: toutes les fausses Adidas, Vans, Nike ou Yeezies dont vous avez toujours rêvé! (entre 400 et 800 PHP la paire avec un peu de négo) Également beaucoup de magasins d’électronique peu chers.

Divisoria: les marchés les moins chers de Manille! Attention cependant, quartier un peu mal fréquenté la nuit.

Pour conclure, partir aux Philippines, c’est prendre le pari de partir à l’autre bout du monde, et vivre une aventure sans précédent, que vous façonnerez en fonction de ce que vous aimez. Dans tous les cas, vous verrez quelque chose de rare, et vivrez quelque chose de fort qui vous fera grandir.

Même si vous ne vous sentez pas de vivre comme Bear Grylls, sachez que vous aurez largement les moyens de payer un hôtel un peu plus cher si tous les autres sont fermés; vous pourrez toujours appeler un « trike » à l’aide lorsque la nuit tombe; et tant que vous prenez vos précautions, rien ne vous arrivera.

Au retour, vous vous rendrez compte que les douches froides, les cyclones, la connexion lente et les cafards, c’était pas si mal finalement.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s