Mon échange à la Western New England University aux Etats-Unis

Salut, moi c’est Vincent. J’étudie à Paris et au cours de ma 3ème année j’ai eu l’opportunité de partir en échange à la WNE de Springfield MA

DSC04090 - Vincent Chamalé

Mon objectif avant de partir était d’améliorer les langues que je maîtrise déjà. Donc je me suis tourné vers l’Amérique du Nord et du Sud. J’avais le choix entre une université en Nouvelle Ecosse et au Massachusetts. J’ai choisi l’université ayant le campus et le mode de vie le plus différent de celui de l’IESEG; et bien sûr celui que j’avais le plus envie de découvrir. J’ai aussi lu les commentaires des anciens étudiants ce qui m’a aidé dans mon choix.

Quelques formalités…

Les Etats-Unis ont des procédures assez strictes vis-à-vis de l’imigration, notamment sur le site de l’ambassade. Il faut prévoir minimum 1 mois de formalités, et un rendez-vous à l’ambassade pour s’en acquiter. L’ensemble peut être assez impressionnant, dû aux mesures de sécurité, mais en réalité l’entretien est « juste pour la forme ».
Il faut faire particulièrement attention aux vaccins demandés par les USA. Certains ne sont pas obligatoires en France mais nécessaire pour entrer surle territoire.

Le coût de la vie

En fonction de votre logement, la cantine peut être obligatoire. Il faut compter 3000 € pour le logement par semestre et 1000€ pour la cantine.
L’avantage du campus est qu’une fois que l’on a passé ces dépense, tout est pris en compte

Mes premiers jours

L’avantage du campus est que tu n’as pas trop de questions à te poser. Il y a un processus d’affectation aux différents dortoirs, maisons, etc… Malheureusement les choix sont rarement respectés par l’admin. Les étudiants américain font leur chambres en mars donc les IESEG récupèrent les logements vides.
Le campus est facile d’accès, le personnel est ravi de t’accueillir (les autres étudiants ne sont pas encore arrivés). Le club inter s’occupe de vous pendant deux ou trois jours, histoire de faire le tour du campus, aller au Mall pour faire du shopping ou fournir son chez-soi.
Attention aux célébrations de l’arrivée ! En tant que bon français, on est allés acheter des bières et on se baladait innocemment avec… L’alcool est très mal vu aux USA et on s’est fait arrêter par la police du campus. Ils n’ont rien dit vu qu’on est étrangers mais à ne pas reproduire ^^

14448977_1121507507886682_2778084964507510997_n - Vincent Chamalé

L’université

WNE est une petite universitée aux yeux des américains. C’est à dire qu’elle est grande mais permet de se déplacer facilement sur le campus à pied. Il s’agit réellement d’une petite ville. Beaucoup d’efforts sont mis sur l’entretient et la propreté des lieux donc il est très agréable d’y séjourner, surtout en automne. Les batiments de cours sont éparpillés dans le campus avec comme épicentre la cantine et les différentes restaurations.
Que dire des installations sportives… Le paradis du sportif : 2 salles de muscu, une piscine, une salle multi-sport et des terrains de tous les sports.

Ma vie là-bas

Le système américain met en avant les activités extra-scolaires. Les cours finissent donc tôt (15h). C’est pour ça qu’il est important de trouver une occupation.
Personnellement j’ai rejoint l’équipe de rugby donc cela me prenait 2-3h par jour. De plus une table de billard et de ping-pong est mise à disposition, autant dire qu’on a passé de bon moment là-bas.
On avait cours aussi (accessoirement)…

rugby 4 - Vincent Chamalé

Le sport, le sport et encore le sport !
Avec un français on a rejoint l’équipe de rugby universitaire. C’est le meilleur moyen de rencontrer et d’échanger avec des américains ! Ils sont très accueillant et toujours surpris de nos performances. Comment des mecs aussi fins renversent un char d’assaut ?!
Plus sérieusement, l’équipe participe à un championnat, ce qui permet de voyager dans le Massachusetts et de voir du pays les week ends. Il y a une vraie vie de groupe qui se forme. Cela nous a permis de participer aux festivités en mode « américain ». On se détache du mode de vie européen pour se plonger dans la vie américaine.
ça permet aussi de garder la ligne, la nourriture étant TRES généreuse (amusez vous à chercher l’eau pure parmi tous les sodas mis à disposition par la cantine, bon courage). Trois entraînements et un match par semaine, cela ne nous laisse pas le temps de nous ennuyer.
Vous avez l’avantage de tout avoir à 5 minutes de marche. Une envie de tennis ? Allez ! Une envie de foot ? Allez !
Bon plan, vous avez à disposition une piscine de 25m à 8 longueur toujours désertée par les étudiants ! Pas fan de natation ? Essayez le sauna.

DSC04146 - Vincent Chamalé

Mes voyages

Lors du Spring-Break, je suis partis à Los Angeles pour voir ma famille. C’est intéressant de voir les différences entre la côte Est et Ouest. Los Angeles est majoritairement hispanophone, ce qui pour moi comme être à la maison. J’ai pris quatre jours pour visiter la ville. On a réellement l’impression de passer de la plage, avec Santa Monica, à la ville avec le centre, en passant par le cinéma avec hollywood boulevard. J’ai réservé une auberge de jeunesse sur hollywood boulevard. Je la recommande ! Mercredi est synonyme de karaoké et drinks on the house !
Le lendemain j’ai visité les Universals Studios, un mix entre un parc d’attraction et studios de cinéma. Si vous êtes adeptes de séries (The Walking Dead ou encore Desesperate Housewives) ou de films tels que Moi Moche et Méchant, vous devriez être au paradis. Il y a même une reproduction du village de Pré-au-lard, entre spectacles des différentes maisons et une bière au beurre. Un paradis quoi.
Pour résumer, un break dépaysant qui permet de passer du temps inhospitalier du Massachusetts en mars à la douceur (voire chaleur) de la Californie.

Une petite anecdote

Comment parler des USA sans évoquer les soirées étudiantes !
Notamment Halloween. La fête d’Halloween est une véritable institution aux USA. Les filles préparent leurs déguisements et en parlent minimum un mois à l’avance !
Nous avons donc pris part aux festivités. Seul problème, nous n’avons pas vraiment saisi le thème de la soirée. Halloween n’est pas une fête où l’on doit faire peur ! Elle ressemble plus à une soirée déguisée.
De manière générale, les américaines sont extravertie et peu frileuses… 😉
Attention aux âmes sensibles, Halloween est l’occasion de sortir avec le moins de vêtements possibles.
Autant dire que nous n’étions pas très à l’aise dans nos déguisements de zombie.

park 1 - Vincent Chamalé

Quelques conseils …

Renseignez-vous sur les activités sur le campus. Le temps peut paraître long quand on a rien de prévu.
Il est très facile de tomber dans la facilité et se « contenter » de rester entre français. Il faut vraiment faire attention et faire des efforts pour nouer des liens avec les américains ou le club inter. L’équivalent du BDE n’est malheureusement pas très actif.
Voyagez ! A moins de 3h de bus vous avez deux des plus belles villes du monde : New York et Boston. Le Massachusetts et le Vermont (un Etat voisin) sont magnifiques pendant l’automne. Ne restez pas sur le campus.
Springfield a mauvaise réputation, c’est vrai mais que dans le centre ville. De plus la ville n’est pas très intéressante.
Attention, on est pas forcément majeur !

N’hésitez pas à me contacter pour plus de renseignements : vincent.chamale@ieseg.fr

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s