Mon échange à Yuan Ze University à Taiwan

Après 2 ans sous le climat Lillois, Joséphine (moi) a décidé de tout plaquer et de refaire sa vie à Taïwan

J’ai choisi Taïwan un peu par hasard. Je ne connaissais rien de l’Asie, donc j’ai voulu en savoir un peu plus. J’ai pris des cours de chinois à l’IÉSEG, mais la Chine ne m’attirais pas tellement. Taïwan semblait être un bon compromis (ça l’est).

Les formalités

Au premier semestre j’avais un visa visiteur, le check-up médical est organisé par l’université. Le visa visiteur peut ensuite être transformé sur place en ARC (visa pour 1 an).
Attention, l’université ne délivrait pas cette année de lettre d’acceptation pour le deuxième semestre avant notre arrivée sur Taïwan, donc impossible de faire la démarche de visa ARC en France (mais possibilité de faire le VISA visiteur pour 6 mois et le renouveler).

Mes premiers jours

Je suis arrivée début Août avec toute ma famille, donc mes premiers jours se sont très bien passés. Début septembre lorsque je suis arrivée dans ma résidence j’ai rencontré dans les 2 premiers jours tous les autres étudiants internationaux.

L’université

Le campus est plutôt sympa: un très grand choix en terme de nourriture (et pas cher), deux Family Mart (convenient store), une salle de sport et une piscine (à 600ntd pour le semestre soit 16 euros…)

Les cours sont d’un niveau moyen. Peu de prof parlent un anglais parfait, et peu de cours en anglais sont proposés. Cependant en s’investissant on apprend plein de chose et on rencontre surtout les taiwanais en travaux de groupes (bien qu’un groupe avec des taiwanais c’est assez challengeant).

15 crédits sont demandés par semestre, cela correspond à 5×3 heures de cours (chaque cours dure 3h). J’ai cours du lundi midi au mercredi 17h.

L’université est un peu excentrée de la ville de Taoyuan, elle se trouve dans la ville de Neili. Il y a une gare à proximité, on est à 50mn de Taipei.

À Neili il y a tout ce qu’il faut pour vivre : des restaurants à foison (ça à Taiwan il en manque pas – brunch, burger, nourriture asiatique, magasins de fruits…), un Carrefour, un Décathlon, Uniqlo, Startbucks, McDo x2, Esprit… Tout accessible à pieds ou en YouBike (disponible devant l’université avec la carte étudiante). Cependant pour les sorties c’est plus sympa d’aller à Taipei (le trajet se fait très facilement).

Le club inter local est dirigé par des étudiants internationaux qui font leurs études complètes ici. Il est quasi inexistant. Cependant pour s’intégrer on n’en a pas besoin, le nombre d’étudiants en échange étant réduit (une petite trentaine) on se connaît tous très bien rapidement.

Dans l’université il y a une communauté importante d’étudiant d’Amérique du Sud qui viennent faire un programme de 3 à 5 ans. C’est très sympa pour pratiquer son espagnol.

Logement

Avant de partir j’avais trouvé un logement à Taipei sur un groupe Facebook. La plupart des étudiants de l’IÉSEG qui logent sur Taipei ont fait comme ça. Les groupes s’appellent « looking for roommates or apartments in Taipei and Taiwan » ou « Taipei Taiwan Apartment Rentals ».

Arrivée à Taipei en août j’ai visité mon logement, qui ne correspondait à sa description, j’ai donc changé assez facilement à la dernière minute.

J’habite maintenant dans une résidence à 5 minute de l’université. Le loyer est de 6,000 Ntd par mois, j’ai ma propre salle de bain. La plupart des étudiants étrangers logent dans cette résidence (Da Fu Ong), que je recommande si tu veux loger à proximité du campus.

Ma vie quotidienne

Ayant 3 jours de cours par semaine j’ai beaucoup de temps libre. J’en ai profité pour voyager sur l’île mais aussi à l’étranger. Il y a beaucoup de parcs naturels et randonnées à faire ici. A Taïwan il y a la ville, la forêt, la plage et la montagne, what else do you need ?

Je suis cheftaine dans un petit groupe de scouts francophone. Il y a environ 12 jeunes issus de familles mixtes, ou d’expats.

J’anime aussi un club de français dans un collège à Taoyuan. Je donne des cours de français à une vingtaine d’enfants à travers des jeux et activités toutes les deux semaines. C’est super sympa, les enfants sont tous trop mignons et je découvre un peu leur vision sur la France.

En plus de ça, j’ai rejoint une boite française et travaille pour eux en temps partiel. C’est super intéressant d’avoir un aperçu du marché du travail ici.

Pour sortir aussi il y a tout ce qu’il faut. À Neili il y a un petit restaurant (libanais ?) qui fait aussi bar. A Zhongli il y a une boîte – en général gratuit pour les filles et open-bar. Et à Taipei, on a le choix. Je recommande le bar / boîte le Triangle (tenu par un français) et si tu tends bien l’oreille, vers 3h un mercredi soir tu peux entendre du Claude François.

Coût de la vie 

Le coût du logement est inférieur à celui de Lille.

Concernant la nourriture, c’est rare qu’il y ait une cuisine dans les appartements (ici on ne cuisine pas). Tout le monde mange dehors, tout le temps. Cuisiner sa propre nourriture reviendrait plus cher que de l’acheter dans le petit restau au coin de la rue. Manger tous les jours dehors c’est super pour se socialiser avec les autres étudiants. En 1 an, j’ai rarement mangé seule.

Globalement le coût de la vie est similaire à celui à Lille (voire un tout petit peu moins cher).

Faits sur Taïwan

En octobre je suis allée 4 jours à Singapour avec deux amies allemandes, c’était génial. Les prix de la ville/pays sont similaires à ceux en France, c’est super beau, les gens parlent anglais et Il y a plein de choses à voir.

Sur l’île Il y a plus de poussettes pour les chiens que pour les enfants.

A Taïwan, il est possible de laisser son sac (avec téléphone, porte-feuille) sur un siège en boite, aller danser, boire un verre, revenir 30 minutes plus tard et retrouver son sac. Taïwan est un des pays les plus safe au monde, le taux de criminalité est extrêmement bas. Par exemple, beaucoup de vélos en ville n’ont pas d’anti-vol.

Mais à Taïwan il est aussi possible de prendre un aller-retour pour les philippines à 70€, un aller-retour pour Osaka à 120€, un aller-retour pour Hong Kong à 90€ (et si t’es très chaud tu peux même aller en Australie pour moins de 500€)

A Nöel il n’y a pas de break mais les vacances sont de début janvier à mi-février. C’est super pour voyager. J’ai pu visiter la Corée, la Birmanie et la Thaïlande !

Tu peux avoir un aperçu avec mes vidéos de voyage sur ma chaîne :

https://www.youtube.com/channel/UC60eANOrSyt6VTM9ZN5S-ig?view_as=subscriber

J’adore mon expérience à Taiwan et je sais pas ce que tu attends, à ta place j’irais.

Joséphine Bournonville, Campus Lilloisjosephine.bournonville@ieseg.fr

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s