Mon échange à Belmont University, Etats-Unis

Hello, moi c’est Louise, je suis étudiante à Paris en M1, et l’an dernier je suis partie passer ma 3ème année à Nashville, Tennessee, aux Etats-Unis.

J’hésitais avec le Canada, mais je voulais vraiment parler anglais et beaucoup d’universités d’accueil Canadiennes sont du côté Québécois. J’ai donc étudié les possibilités aux États-Unis et Nashville était la seule « grande » ville qui ressortait de la liste. En effet, beaucoup d’universités d’échange américaines sont un peu perdues au milieu de nulle part, du coup j’avais peur de m’ennuyer dans une ville vide, et d’être trop loin d’un grand aéroport pour pouvoir voyager. Je t’entends venir en disant « mais Nashville c’est pas une grande ville ?! », mais … si ! Bon, c’est pas New York ou LA, mais Nashville est une ville qui a beaucoup grandi ces dernières années. Connue également sous le nom de « The Music City », l’ambiance y est vraiment incroyable : il y a tellement de bars, restaurants et salles de concert que la musique ne s’arrête jamais de jouer ! J’étais un peu inquiète car pas fan de country, mais finalement on trouve de tous les genres musicaux. Il y a également pas mal d’activités sportives et de ballades en pleine nature possibles près de la ville.

Pour ce qui est formalités, l’université nous accompagne vraiment bien. Je communiquais par mail avec la responsable des étudiants internationaux sur place, qui m’indiquait la marche à suivre en temps et en heure et répondait à toutes mes questions. J’ai reçu un courrier de sa part pour réaliser mon Visa : il m’a fallu environ 3 semaines à obtenir. Côté logement, tous les exchange students sont logés sur le campus avec un(e) roommate américain(e). J’avais uniquement à régler le paiement du logement, par semestre. Pour résider aux États-Unis, il faut également se procurer une assurance avec une couverture assez élevée : l’école en propose une vraiment chère, j’ai opté pour Europ’Assistance qui m’a coûté beaucoup moins cher.

D’ailleurs, niveau coût de la vie c’est à peu près comme en France. La nourriture (à part le bio et le fromage !), les vêtements et l’essence coûtent moins cher. Pour se déplacer il y a également Uber et Lyft qui coûtent vraiment peu cher. Le logement coûte autant qu’un appartement parisien.

Une fois sur place, nous avons été très bien accueillis par l’administration de l’école lors des premiers jours. Si tu arrives pour le début du S1 comme moi, il y a une grosse Welcoming Week pour les premières années de l’université, à laquelle nous avons également pu participer. Ca nous a permis de rencontrer des Américains, de visiter l’immense campus, de sortir visiter les environs, etc. J’ai également pu rencontrer ma roommate américaine et mes suitmates (deux autres américaines avec qui nous partageons notre salle de bains).

Le campus est magnifique, vraiment comme dans les séries américaines, avec des grands buildings à colonnes, des fontaines, des petits chemins au milieu de jardins fleuris… Il y a une immense pelouse au centre du campus, sur laquelle les gens viennent se poser, jouer de la musique ou faire du sport dès qu’il fait beau. Les gens sont vraiment gentils : on se tient la porte, on dit bonjour à tout le monde, il n’est pas rare de recevoir un compliment sur tes vêtements dans la rue, de la part d’un(e) inconnu(e) !

Les cours quant à eux sont vraiment bien. Le visa requiert de ne pas prendre plus de 5 ou 6 cours par semestre, ce qui peut paraître peu, mais ils demandent souvent une bonne dose de travail personnel. L’avantage, c’est qu’au début du semestre, on a quelques semaines pour tester ses cours et choisir de les continuer ou non en fonction de la charge de travail, du niveau, etc. Personnellement, j’avais un bon équilibre entre cours (env. 15h / semaine) et temps libre, c’était parfait ! D’autant plus que j’ai adoré mes cours et mes professeurs. J’ai vraiment l’impression d’avoir appris beaucoup de choses, et ça m’a ensuite aidé à choisir mon master. Tous les professeurs sont des chercheurs, doctorants, qui ont fait de longues études et connaissent tellement de choses… Ils sont super disponibles et apprécient beaucoup de rencontrer les étudiants après les cours pour discuter de tout et de rien : aux États-Unis, chaque étudiant a un professeur référent, qui s’occupe de le conseiller sur son orientation professionnelle et de l’aiguiller. J’ai également pu en profiter et c’était vraiment enrichissant !

Au quotidien, je fais beaucoup de choses ! Je visite la ville avec des amis, je teste les restaurants et bars locaux, je prends des photos (@louisethb, @loothibs et louisethibon.com (section paysages) pour mes photos de Nashville !), je fais du sport (il y a une super salle de sport en accès gratuit pour tous les étudiants du campus)… Avec des amies, nous sommes également parties à la recherche des nombreux graffitis street art de la ville : il y en a beaucoup et certains sont vraiment magnifiques ! Le week-end, j’aimais beaucoup partir en voiture avec des amis pour visiter la campagne en périphérie de Nashville, faire des ballades près des cascades, rivières…

Pendant mes deux semestres d’échange, j’ai pu visiter le parc des Smoky Mountains à l’Est de Nashville, Birmingham en Alabama, Atlanta, Chicago, Miami… Mon meilleur voyage est celui du Spring Break : ma roommate étant originaire de San Francisco, nous avons passé la semaine à visiter la bay area avec elle et deux autres amies. Si tu réserves un peu en avance, il y a vraiment des bons plans pour les billets d’avion (Southwest, Delta…). Je te conseille également de regarder les bus pour les destinations plus proches (Chicago, Atlanta), mais je ne recommande pas de le prendre seul (à deux c’est déjà plus safe).

 

Il y a d’ailleurs des bus dans Nashville, mais leurs horaires sont un peu flous : un jour, nous avons vu une étudiante brésilienne attendre le bus le matin. En fin d’après-midi, elle dormait sur le banc de l’abribus… Un conseil, reste sur le bon vieux Uber ou prends la voiture avec ton coloc 😉

Le temps passe très, très vite. Au deuxième semestre, on s’est décidés à visiter un nouvel endroit ou réaliser une nouvelle activité chaque semaine : on aurait dû le faire chaque jour ! Mon échange était vraiment top. Les amis que je me suis fait, l’immersion totale avec des amis américains (que j’ai gardés proches malgré la distance à mon retour !), les opportunités de voyages…

Et sinon, tu conseilles quoi comme lieux sympathiques ?

Il y a tellement des bonnes adresses ! Les bons restaurants de burgers, comme Burger Up et the Pharmacy. J’adore aussi les adresses de type boulangerie/café, comme le Dozens Bakery, 5 Daughters, le Barista Parlor. Pour les veggies, les bars à jus de fruits frais sont nombreux, et j’adore le restaurant Avo, dans un très joli quartier plein de Street Art. Et enfin, parce qu’on ne rigole pas avec la tradition locale, il faut ABSOLUMENT tester un restaurant BBQ : mon préféré, c’est le Peg Leg Porker. Il y a aussi Edley’s BBQ et Martin’s BBQ qui sont très bons !

Dans un autre registre, je crois que tous les débuts de mois il y a également un « Art Crawl » dans la ville, pour se ballader en découvrant des oeuvres d’art locales.

Louise THIBON, Campus Parisien

louise.thibon@ieseg.fr

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s