Mon échange à Dalhousie University, Canada

Salut,

Je suis Léa, étudiante en 3ème année sur le campus parisien. Je suis partie en échange au premier semestre de ma troisième année à Dalhousie University, à Halifax.

Pourquoi cette destination

Je connaissais déjà le Canada en tant que touriste et j’ai toujours voulu y retourner pour vivre une véritable expérience en immersion. La culture anglophone me plaisait beaucoup, tout comme l’attitude bienveillante des gens et le climat calme du pays. Dalhousie University me semblait être l’endroit parfait : une grande université dans une ville étudiante, située en bord de mer et 100% anglophone. La ville à taille humaine semblait parfaite pour moi, qui voulait un environnement différent de celui de Paris, où tout est accessible à pieds.

Formalités

Etant donné que je ne restais que pour un semestre (moins de 6 mois) j’avais uniquement besoin de l’AVE (équivalent de l’ESTA pour les USA), que j’ai obtenu en 48h sur internet. Halifax n’est pas accessible en vol direct, je suis donc passée par Montréal à l’aller, en réservant mes billets plusieurs mois à l’avance pour payer moins cher.

Premiers jours

Je suis arrivée 2 jours avant le début de la semaine d’intégration, ce que je recommande de faire pour bien pendre le temps de s’installer et de s’acclimater. La première semaine sur place était dédiée à l’intégration des étudiants, avec de nombreuses activités encadrées par des étudiants plus âgées. Ceci m’a permis de faire connaissance avec d’autres étudiants internationaux. On a eu l’occasion de visiter l’université, de se balader en bord de mer et ils nous ont très bien guidé pour récupérer tous nos papiers.

Logement

L’université ne propose pas de place en résidence pour les étudiants en échange au premier semestre uniquement donc j’ai dû me débrouiller autrement. J’ai échangé avec d’autres étudiants venus avant moi qui m’ont conseillé un site de coloc sur lequel j’ai trouvé assez rapidement mon logement. Je vivais dans une maison à 10 min de l’université avec 2 autres étudiantes en échange (une Norvégienne et une Allemande) et une étudiante canadienne. La proximité avec l’université était super cool parce que je pouvais rejoindre mes bâtiments très vite. L’ambiance dans ma maison était top et j’ai pu découvrir d’autres cultures.

L’université

L’université est à l’image des universités américaines avec un grand campus située en centre-ville et un bâtiment pour chaque faculté. Le campus est aéré avec des espaces verts qui permettent de ne pas étouffer et de pouvoir se promener pendant les pauses.

Dans l’université il y avait environ 2000 étudiants internationaux pour environ 18000 étudiants canadiens.

Il n’y avait pas de Club Inter comme celui de l’IESEG mais plutôt un centre international qui apporte du soutien aux étudiants étrangers et qui peut aider pour toutes les démarches administratives ou pour répondre à nos questions. Ce centre organise aussi des activités, généralement en fin d’après-midi, pour les internationaux comme des aprèm jeux de société, VR, movies…

Coût de la vie

Le coût de la vie est presque similaire à celui de la France, en moyenne je dépensais 900$ par mois (loyer compris) pour toutes mes activités et mes voyages. Avec l’université vous avez un pass de bus qui permet de prendre tous les bus de la ville. Il y en a forcément un à deux pas de ta destination ce qui m’a bien aidé. La nourriture là-bas est plus riche et plus grasse que celle que l’on peut trouver en France mais reste largement abordable. En revanche, si vous voulez acheter des fruits et légumes, il va falloir y mettre le prix.

Ma vie quotidienne

Je n’avais cours que 3 jours par semaine (mardi, mercredi et jeudi) ce qui me laissait 4 jours de week-end pour faire des activités avec mes amies ou voyager. J’ai eu la chance de beaucoup voyager pendant mon temps libre : Parc naturel de Cape Breton, Chicago, Boston et Toronto. Halifax est une ville super sympa pour se promener en bord de mer et regorge d’activités diverses, ce qui laisse toujours quelque chose à faire !

Halifax étant à côté de la mer les températures et la météo changent très vite. Nous pouvons passer d’une simple veste à une doudoune du jour au lendemain. L’hiver se fait sentir à partir de Novembre. Ne pensez pas que partir au S1 vous évitera le froid, j’ai eu du -18°C fin Novembre.

Le Canada est un pays tellement grand qu’il suffit de prendre la voiture pendant 15 min pour se retrouver dans la nature, bien loin de toute ville. C’est tellement dépaysant ! C’est un pays qui convient très bien aux amoureux des grandes villes et d’agitation mais aussi à ceux qui préfèrent le calme des petites villes et les grands espaces.

Voyager

Dans les premiers jours du semestre j’ai rencontré un groupe de filles avec lesquelles je me suis très vite entendue. Elles sont rapidement devenues de très bonnes amies. Fin septembre nous avons décidé d’organiser un petit road trip à 5 vers le parc national des Hautes-Terres du Cape Breton pour 4 jours, un endroit magnifique ! C’était environ à 6 heures de route d’Halifax mais ça en valait vraiment la peine. Les paysages en bord de mer sont à couper le souffle, vous êtes perdus en pleine nature, sans réseau, à vous balader dans les forêts, sur les sentiers des montagnes. Nous avons enchaîné les randonnées, plus impressionnantes les unes que les autres. J’ai tellement aimé cet endroit, si symbolique de l’image que je me faisais du Canada que j’y suis retournée deux autres fois au cours du semestre. Je recommande d’y aller pendant l’automne indien (au mois d’octobre), les couleurs sont magnifiques : de l’orange, du rouge, du jaune !

Ce qui m’a le plus plu dans cet échange est sans conteste la possibilité de voyager dans la région et le pays. Chaque province que j’ai visitée était différente. Le Canada regorge de richesses culturelles et sait allier nature et grande ville. Les canadiens sont tellement accueillants et bienveillants que je ne me suis pas une seule fois sentie en insécurité.

Mes conseils

Si vous choisissez le Canada comme pays d’échange, économisez ! Cela vous permettra de voyager et de profiter sans vous restreindre ! Je recommande mille fois d’aller à Cape Breton. Même si vous n’êtes pas trop nature, ça vaut vraiment le coup et je suis sûre que vous changerez d’avis.

Mes bonnes adresses

Pour les températures, en partant au premier semestre j’ai eu un peu d’été, d’automne mais aussi d’hiver donc pensez à prendre un peu de tout dans votre valise. Le Canada propose des vêtements d’hiver adaptés aux températures fortement négatives. Vous trouverez forcément quelque chose qui vous convient.

Le hockey étant le sport national au Canada, prenez le temps d’aller voir un match, les billets ne sont pas chers et l’ambiance est dingue ! Halifax permet aussi de sortir le soir vu que c’est une ville super étudiante. Vous n’aurez pas de soucis pour rentrer chez vous à pieds après. Tous les bons bars sont à Downtown et proposent pas mal d’events.

Léa PALAZZI, Campus Parisien

lea.palazzi@ieseg.fr

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s