Mon échange à l’université de Varsovie, Pologne

(Vieux centre-ville de Varsovie)

Salut, moi c’est Hugo, j’ai 21 ans, je suis étudiant en master Finance à l’IESEG Paris et au cours de ma troisième année, je suis parti au deuxième semestre à l’université de Varsovie en Pologne pour mon échange à l’étranger (du 12 février au 5 juillet 2021).

Pendant mon séjour en Pologne, la crise sanitaire était toujours présente j’ai donc participé à l’ensemble de mes cours et mes examens en distanciel ; néanmoins, cela ne m’a pas du tout empêché de bien profiter de la ville et de tout ce qu’elle peut t’offrir. En effet, la Pologne a connu des restrictions beaucoup moins sévères que celles de la France à cette période.

Pourquoi cette destination

Au départ, partir en Pologne n’était pas mon premier choix, en effet, je devais réaliser un échange au Chili à Santiago. Cependant, face aux conditions sanitaires, l’école m’a demandé de choisir une autre destination en Europe. Au moment de mon choix, je pouvais partir à Castellanza en Italie, à Västerås en Suède ou à Varsovie en Pologne. J’ai immédiatement choisi ce pays car je n’avais jamais eu l’opportunité de voyager dans les pays de l’est de l’Europe et je souhaitais découvrir cette capitale qui est un véritable pôle économique de l’Est. Je pense d’ailleurs que le choix d’une capitale comme Varsovie était un très bon choix pour moi car j’ai eu l’opportunité de faire beaucoup plus de rencontres et de pouvoir voyager plus facilement depuis cette ville.

Lever de soleil sur la Vistule (le fleuve qui traverse la ville)

Modalités de départ

Avant de partir de Pologne j’ai dû remplir un ensemble important de documents afin de récupérer : mes identifiants auprès de l’université, ma Bourse Erasmus auprès de l’IÉSEG, ma carte d’assurance maladie et prévenir ma banque de mon départ pour pouvoir utiliser ma carte à l‘étranger. Pour autant, je vous recommande fortement d’avoir une carte Revolut qui est très utile pour pouvoir avoir une carte gratuite et facile à utiliser avec son application mais surtout obtenir les meilleurs taux de change au cours de votre séjour. J’ai également dû choisir mes cours : il faut savoir que l’université répond assez rapidement et vous aide dans toute la procédure avant votre arrivée. L’avantage c’est que vous n’avez pas besoin de visa pour vous rendre sur place car la Pologne fait partie des pays de l’union européenne. 

Le parc Łazienki au coeur de Varsovie

L’arrivée sur place

Dès mon arrivée en Pologne j’ai été accueilli par une étudiante de l’université de Varsovie qui était ma « mentor » tout au long de mon échange. Elle m’a beaucoup aidé avant et pendant mon installation en Pologne. Je vous recommande de vous inscrire à leur programme d’accueil afin de pouvoir être aidé par un étudiant sur place. Par ailleurs, je vous recommande également d’arriver un peu avant le début des cours en Pologne pour participer à la semaine d’intégration et ainsi profiter des nombreuses activités et soirées dans la ville qui sont organisées entre les Erasmus.

Pour ma part, je me suis donc installé dans une collocation avec un étudiant espagnol et un autre italien près du centre-ville (dans le quartier Mirów), j’ai réussi à trouver cette appartement grâce aux groupes Facebook et WhatsApp qui sont créés afin d’aider les étudiants à se loger.

L’université

Le bâtiment de la faculté de management est flambant neuf, il dispose de nombreux amphis avec des salles de cours bien équipées. Néanmoins, ayant réalisé mon échange au cours de la crise sanitaire je n’ai jamais eu de cours à l’intérieur, seulement quelques réunions pour nous accueillir et visiter les bâtiments. Il est d’ailleurs très important de savoir que la faculté est au sud de Varsovie, un peu éloigné du centre-ville : je vous conseille donc de bien vérifier que l’emplacement de votre logement se situe à proximité d’une des lignes de métro ou de bus de la ville pour limiter les temps de trajet vers l’université.

L’entrée du campus de l’Université de Varsovie

Les cours

Le panel des cours qui vous sera proposé est très large, vous avez beaucoup de cours semblables à ceux de l’IÉSEG. Il est également possible de prendre des cours de langue en polonais (même si je trouve cette langue est vraiment difficile à apprendre). J’ai pour ma part préféré apprendre les principales expressions polonaises quotidiennes en discutant directement avec des étudiants sur place.

Afin de valider les 30 crédits ECTS demandés par l’IÉSEG vous devrez prendre un minimum de 6 cours. Je vous conseille de ne pas attendre la dernière minute pour vous inscrire car les places sont limitées pour chacun d’entre eux.

Le coût de la vie

Le coût de la vie est bien inférieur à celui de la France, la monnaie locale est le zloty polonais ; 1€ = 4,5 zl. Il est très abordable pour les étudiants et ceci explique d’ailleurs pourquoi la Pologne attire autant d’étudiants chaque année.

J’ai payé mon logement environ 300 euros par mois et 250 euros pour me nourrir sur place. Quelques prix polonais pour vous faire rêver : la pinte de bière est à 2€50, le paquet de cigarettes à 3€50. Le plus extraordinaire selon moi c’est le prix d’une course en taxi (souvent Uber ou Bolt) qui vous reviendra à moins de 4€ si vous souhaitez traverser la ville, ce qui est très utile pour rentrer à moindre coût chez vous en fin de soirée pour exemple.  

Mon quotidien

Au cours de mes journées, j’ai pu profiter de mon temps libre pour visiter la ville et ses nombreux musées (je recommande vivement le musée de l’armée, le palais de la culture ou encore le musée de la vodka polonaise qui se conclut par une dégustation inoubliable ainsi que le musée du Cosmos). Je suis également beaucoup allé à la « plage » le week-end qui se situe sur les bords de la Vistule (le fleuve qui traverse Varsovie) pour y retrouver tous mes amis Erasmus. J’ai également eu l’opportunité de participer à des évènements étudiants comme des dîners à l’aveugle, des parties de poker ou encore des bowlings qui étaient organisés chaque semaine.

Varsovie est aussi célèbre pour ses boites de nuit, la vie nocturne est en effet très animée, je vous recommande d’aller à Nowy Świat qui est la rue des bars. Concernant les boites de nuit, j’ai beaucoup aimé le Capitol, le Sketch et le Theatro Cubano qui est la plus grande boite de nuit de la ville.

Ce qui m’a le plus plu dans mon échange

Ce que j’ai énormément apprécié ce sont les voyages que j’ai pu réaliser en Pologne qui est rempli de villes magnifiques. J’ai eu l’opportunité de skier une semaine avec des amis à Zakopane qui est la capitale hivernale de la Pologne, me baigner dans la mer Baltique à Sopot, visiter les camps de concentration d’Auswitch et de Birkenau au sud du pays ou encore visiter la magnifique ville de Cracovie qui est pleine de superbes places et d’églises préservées des bombardements dont la Pologne a souffert au cours de la seconde guerre mondiale.

De plus, la Pologne est située en plein cœur de l’Europe ce qui m’a permis de voyager à moindre coût et de pouvoir découvrir 7 nouveaux pays au cours de mon échange (la Bulgarie, la Roumanie, la Suède, la République Tchèque, l’Autriche, la Hongrie et la Slovaquie). Pour l’ensemble de ces voyages, nous avons privilégié les trajets en FlixBus qui partent tous de Varsovie et qui sont très confortables.

Mon meilleur voyage

Le voyage qui m’aura le plus marqué aura été la Hongrie où nous avons passé 4 jours avec ma copine. Nous avons même eu l’immense chance d’assister à un match de l’équipe de France de foot face au Portugal pendant l’Euro 2020 avec tous les supporters français sur place et nous avons donc fait la fête avec eux pendant tout notre séjour. Cette ville est magnifique, probablement la plus belle à voir avec ses nombreux monuments comme le parlement hongrois, ses points de vue à couper le souffle et le charme du centre-ville qui est très animé avec beaucoup de shows en plein air.

Match France-Portugal à la Puskas Aréna (Budapest)

L’anecdote

Parmi les choses qui m’ont le plus surpris en Pologne à mon arrivée, d’une part le centre-ville qui ressemble à celui de New York avec ses immenses grattes ciel dans tout le quartier d’affaire au cœur de la ville : ce qui vous plonge dans un environnement très moderne et développé loin du vieux centre-ville. J’ai également été surpris par le nombre d’étudiants espagnols présents sur place, ils adorent la Pologne et y sont très nombreux ! Aussi, le centre-ville de nuit est très safe, j’ai été agréablement étonné (comparativement à Paris).

Le palais de la culture (Varsovie)

Enfin, avant d’arriver, il faut savoir que les polonais conduisent très vite et assez brutalement dans cette ville. En effet, ils ne savent pas rétrograder et aiment donc freiner à la dernière minute … sensations garanties.

Mes conseils

Je vous recommande vivement Varsovie pour sa vie étudiante qui est unique ! Afin de la vivre à pleines dents, mon meilleur conseil est de vous installer avec des étudiants étrangers et de passer un maximum de temps avec eux. Ne sous-estimez pas l’hiver polonais, prenez des épaisseurs en plus, les températures peuvent descendre jusqu’à -10*c les soirs d’hivers dans la capitale. N’oubliez pas également que la rentrée en Pologne est légèrement décalée avec celle de la France, pour ma part j’ai repris les cours du S2 mi-février, je vous conseille donc d’en profiter pour travailler un mois avant de partir et vous faire un peu d’argent avant d’arriver en Pologne. Enfin, dans votre recherche d’appartement, si par chance vous réussissez à avoir un salon, sachez que c’est une perle rare car il est très fréquent de ne pas en avoir. En effet, les propriétaires polonais préfèrent louer plusieurs chambres à la place ce qui est plus contraignant pour recevoir des amis et moins convivial avec vos colocataires.

Mes bonnes adresses locales 

Quelques bonnes adresses supplémentaire à Varsovie, pour les restaurants je vous recommande le Dzien I Noc ( excellents burgers maisons), Hala Gwardii (un marché couvert où vous pourrez déguster les mets locaux comme les pierogis qui font la fierté des polonais), le Level 27 (une boite de nuit en roof top avec une vue imprenable sur la ville), enfin je vous recommande d’aller au stand de tir de Varsovie, le PM Shooter, où vous pourrez tirer avec des fusils d’assaut, des snipers et des armes de poings car oui il n’est pas nécessaire d’avoir un permis de port d’arme en Pologne pour pouvoir essayer ces armes de guerre très impressionnantes.

Le Teatro Cubano, une boite de nuit très célèbre de Varsovie.        
L’akwarium (un repère pour les étudiants Erasmus l’été)

Stade Naradowy, le stade national de l’équipe polonaise

Je vous invite à me contacter sur Facebook via Messenger pour pouvoir parler de la Pologne ensemble si vous avez des questions.

Hugo LEROY, Campus Paris

hugo.leroy@ieseg.fr

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s